4ème étape de motricité, les objets

4ème étape de motricité, les objets

Les objets qui entourent votre bébé vous sont maintenant familiers, et si nous les observions maintenant du point de vue de votre bébé ?

Changer de point de vue et se laisser surprendre par les objets dont nous pensons avoir fait le tour

4ème étape de motricité, se tourner à plat ventre et se remettre à plat dos

4ème étape de motricité, se tourner à plat ventre et se remettre à plat dos

Notre bébé a grandit, il maîtrise maintenant le passage du plat dos au plat ventre. Il mène des explorations très intenses et intéressantes à plat ventre. Il a néanmoins besoin de retrouver régulièrement sa position initiale, celle qu’il connaît depuis sa naissance, qui le ressource et le repose, le plat dos.

Plusieurs possibilités :

Le bébé à plat ventre s’appuie sur une épaule, pose sa tête sur le côté, et roule sur son épaule. Il se retrouve sur le côté, position qu’il connaît déjà et bascule sur le dos. 

Le bras posé au-dessus de la tête, collé à l’oreille, le pied opposé pousse le sol ce qui entraîne un basculement du poids du corps , le bassin est entraîné, retour plat dos

En appui sur ses bras, il va déporter le poids de son corps d’un côté pour venir déposer sa tête (de profil) et ses épaules sur le sol. Il roule ainsi sur ses épaules et le bassin suit pour se retourner.

A ce stade de développement, le passage plat dos/plat ventre, plat ventre/plat dos a toujours lieu sur le même bras.

C’est l’une des étape où le bébé peut se retrouver en difficulté le bras coincé sous le corps, ce qui l’empêche de passer du plat ventre au plat dos. Si ce blocage le met dans un inconfort trop grand, vous pouvez l’aider en montant son bras le long de son oreille, puis la main posée sur la hanche opposée vous pouvez impulser doucement le basculement.

Ces expérimentations, l’agitation des bras et des jambes, le basculement du poids du corps vont le mener à la découverte de son 1er déplacement autonome : le déplacement en rond sur le ventre. Ce sont les prémices de la coordination et de l’équilibre bras/jambes.

4ème étape de motricité, se tourner à plat ventre et se remettre à plat dos

4ème étape de motricité, se tourner à plat ventre et se remettre à plat dos

4ème étape de motricité, se tourner à plat ventre et se remettre à plat dos

4ème étape de motricité, se tourner à plat ventre et se remettre à plat dos

4ème étape de motricité, se tourner à plat ventre et se remettre à plat dos

2ème étape de motricité, les jeux proposés

2ème étape de motricité, les jeux proposés

Les jeux proposés lors de cette 2ème étape sont identiques à ceux de la 1ère étape de motricité.

Ce sont des objets de forme variée, minces, souples, avec bords et ne roulant pas.

Diversité des matières aussi, caoutchouc, tissus, bois, inox, …

D’un poids compris entre 5 et 20 grammes pour que la main de l’enfant ne se fatigue pas trop vite et pour éviter que le bébé se fasse mal s’il laisse tomber un objet en le manipulant sur le dos.

Les activités possibles sont multiples : prendre, suivre des yeux, passer d’une main à l’autre, se couvrir le visage, bouger avec une main, toucher, tâter, gratter, frapper contre le sol, sentir, écouter, …

Ces objets captivent longtemps l’attention du bébé. En les manipulant, ils les voient toujours sous une forme différente. Les bords donnent la possibilité d’exploration tactile variée. Les objets souples, mous offrent la possibilité de nombreux mouvements des doigts.

Il est bon que le bébé ait la possibilité d’agir sur l’objet. Les objets qui s’imposent à son attention par des stimuli dont il n’a pas la maîtrise sont donc à mettre de côté. Ces objets suscitent une activité moins variée qu’avec d’autres objets et les stimuli détournent le bébé de son activité initiale.

 Source : La sélection des jouets du point de vue pédagogique, Anna Tardos 1965

Quelques objets mis à la disposition des bébés à JeJoueMot’

D’autres à retrouver dans la rubrique LocaMot’

2ème étape de motricité, se tourner sur le côté

2ème étape de motricité, se tourner sur le côté

Le bébé se trouve allongé sur le dos, il joue, il observe, il écoute quand il aperçoit un objet qui l’intéresse. A force de pratique il sait maintenant tendre le bras, la main pour se saisir de ce qu’il souhaite. Seulement cette fois l’objet est un peu loin, zut … mais le bébé est persévérant, il veut vraiment cet objet qui l’intrigue au plus haut point. Il essaye donc, ré-essaye, il y met de la force, de la volonté, implique tout son corps, sa main, son bras, mais aussi ses jambes, ses pieds qui peuvent pousser le sol, patiner et d’un seul coup il sens une légère différence dans son corps, une partie est plus ancrée dans le sol, dans l’autre il sent un léger frémissement. Il vient d’expérimenter le déplacement du poids de son corps.

C’est une nouvelle sensation, il ne sait pour l’instant pas très bien comment il a fait ça, il va lui falloir du temps pour pouvoir reproduire consciemment ce léger basculement, le bébé va grandir, ses muscles vont se développer, sa force va augmenter. Il va peut être se rendre compte qu’il peut convoquer son autre main, qui peut l’aider soit en appuyant sur le sol, soit en se joignant à l’autre. Le léger basculement va devenir rotation, il va lui falloir trouver un nouvel équilibre dans cette position, convoquer ses muscles pour la maintenir, pour revenir dans sa position initiale, ressentir dans son côté tout le poids de son corps.

Puis un jour, le passage et le maintien dans cette position va devenir naturelle pour lui, il pourra se concentrer sur autre chose que sur l’effort à déployer, il va lever les yeux et découvrir une toute nouvelle perspective sur ce qui l’entoure. Il a à nouveau et comme toujours des heures et des heures d’explorations et d’expérimentations à mener.