Grandir Autrement

Grandir Autrement

Premier magazine francophone consacré à l’écoparentalité, Grandir Autrement accompagne, depuis plus de 10 ans, les parents et les professionnels de l’enfance sur le chemin d’une éducation respectueuse des besoins et des rythmes de l’enfant et de la famille, en cohérence avec une attitude écologique globale.

Ainsi, Grandir Autrement propose des ressources et des pistes de réflexion afin que les parents choisissent en conscience avec leurs enfants leur propre façon de vivre ensemble en harmonie.

Tous les 2 mois, les lecteurs retrouvent un dossier thématique complet et des rubriques récurrentes au cœur de leurs préoccupations : la naissance, le maternage, l’éducation bienveillante, l’écocitoyenneté, l’alimentation, le bien-être. Sans oublier les idées de lecture et d’activité à partager en famille.

Une fois par an, Grandir Autrement édite un hors-série pour approfondir une thématique. Dernières études documentées, recueil de témoignages, réflexions inspirantes, guide pratique…

Pep’s Magazine

Pep’s Magazine

PEPS est le premier magazine dédié à la parentalité positive. 68 pages trimestrielles, une bonne dose de peps qui va vous aider au quotidien à accompagner petits et grands avec bienveillance en vous donnant des pistes multiples. Vous y trouverez des astuces, des idées, des infos, des expériences pour aider les enfants à devenir eux-mêmes et centrer votre vie de famille sur la joie de vivre.
PEPS est un savant mélange vitaminé de chroniques, articles approfondis, études scientifiques, BD, interviews, témoignages…. Une mine d’astuces, une source pour se recharger en énergie, une large offre de pistes de réflexion pour vivre une vie de famille épanouissante, créative, riche, stimulante.

Mai 2020, reprise de l’accueil chez une assistante maternelle

Mai 2020, reprise de l’accueil chez une assistante maternelle

Pour ma part, assistante maternelle, j’ai reçu des directives très strictes du Grand Lyon et du ministère. Je me sens responsable de les appliquer à la lettre.

J’ai, avant d’accueillir à nouveau chez moi le 11 mai, dû faire un gros tri des jeux que je pouvais mettre à disposition selon les directives. Infirmière de formation, j’ai déjà confiance en moi quant à mes notions en hygiène et ce que j’applique déjà quotidiennement.
Il a cependant fallu que j’anticipe mon approvisionnement pour le nouveau matériel spécifique : produits d’hygiènes spécifiques, masques, mais aussi mouchoirs en papiers et cotons pour les changes (en effet, dans un souci écologique je priorisais l’utilisation de mouchoirs en tissus et de lingettes lavables et je dois pour l’instant me résoudre à renoncer à ce geste pour notre planète).
Ce qui m’a rassurée quant au port du masque, c’est que les directives ne sont pas en faveur du port du masque pendant toute la durée de l’accueil des tout petits. Je me soucie énormément de l’importance pour les tout petits de voir notre élocution mais aussi nos expressions de visage liées à nos émotions. Je porte donc le masque uniquement à l’arrivée et au départ des enfants pour les temps d’échanges avec les parents, mais aussi pour les changes et autres contacts rapprochés.

Le retour à l’accueil puisque interrompu pendant plusieurs semaines a dû se préparer avec les parents. Des temps de discussion au téléphone avec les parents, avec les enfants, des envois de photos, même des photos avec le masque. Le retour en accueil c’est fait sur seulement quelques heures les premiers temps. J’ai pu constater un besoin mutuel de se re-découvrir et reprendre confiance car à l’échelle de leur âge, ces quelques semaines étaient en réalité une très longue absence. J’ai pu observer avec plaisir les grands liens qui se sont créés entre parents et enfants pendant ce temps de confinement mais aussi les nombreuses acquisitions qui sont survenues pendant ces semaines écoulées.

Audrey Saniel